Exposition Bordeaux


Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

EXPOSITION Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

08/09/22 – 07/10/22

Fenêtre(s), fragments de réalité

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

Qui, en marchant dans la rue et passant devant une fenêtre ouverte, n’a jamais été pris par la curiosité de jeter un coup d’œil, pour voir ce qu’il se passait de l’autre côté ? Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

Dans  » Fenêtre sur cour  » de Alfred Hitchcock, cette curiosité tourne même à l’obsession pour le personnage principal, qui passe ses journées à épier aux fenêtres de ses voisins, saisissant des moments extrêmement intimes de leurs quotidiens.

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

Dans les œuvres de Filip Jenikae, la fenêtre est omniprésente, parfois figurée, comme un cadre dans des vues rappelant celles de Matisse, elles sont un accès vers l’extérieur, donnant sur des paysages divers et parfois chaotiques. La fenêtre conceptuelle est aussi là, sous la forme de scènes de vie intime, de fête, parfois d’excès.


Fenêtre(s), ce sont les réflexions d’un artiste sur notre époque, ce sont des fragments de réalités différentes, qui sont confrontées les unes aux autres. Elles coexistent.

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

Filipp Jenikae pose un regard sans concession sur notre époque, nos consommations, nos vices, les relations que nous entretenons les uns aux autres. Il s’amuse avec des thèmes tels que les natures mortes, qui rappellent des chefs d’œuvres « classique ». Ces thèmes, il les fait basculer dans le XXIème siècle par l’intermédiaire d’une profusion de détails qui ancrent ses œuvres dans notre époque contemporaine.

Filipp Jenikae X ARTLEE

Pour cette exposition, nous avons choisi de diviser cette sélection en trois thèmes, vous invitant à déambuler dans des cadres différents, alternant les points de vue et mettant en valeurs les différentes interprétations que nous pouvons avoir de la fenêtre.

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

 » La traversée « 

Ce premier thème souligne la notion de passage, de l’intérieur vers l’extérieur à travers des vues exemptes de figures humaines. Nous vous invitons à vous concentrer sur les environnements que nous avons construits à travers nos habitudes de consommation ou encore l’architecture.


 » A l’abri des regards ? « 

Deuxième thème de cette exposition, il interroge sur la supposée protection, que nous procure le “chez soi”, à travers des scènes quotidienne, révélant une pluralité de réalités. Si la fenêtre est souvent figurée, elle y est surtout présente sous une forme plus conceptuelle, comme un cadre structurant la scène et l’oeil du spectateur.


 » Le Sens de la fête « 

Thème que nous avons choisi “d’isoler” dans un box, matérialisant l’aspect plus dissimulé du monde de la nuit. Ces espaces souvent plongés dans l’obscurité sont mis en lumière par Jenikae, ainsi que toutes les émotions qu’ils peuvent procurer.

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

INFORMATIONS

Visite libre :

De 10h à 18h30 du lundi au vendredi

De 14h à 18h le samedi

VERNISSAGE

Jeudi 08 septembre de 18h30 à 21h30

Interview Filipp Jenikae X ARTLEE

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

Filipp Jenikae entre architecture, musique et peinture

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

Introduction

Pour cette exposition, Artlee accueille l’artiste Filipp Jenikae dans sa galerie afin de faire découvrir son univers singulier à travers l’exposition « Fenêtre(s) .

Passage de la sphère publique à la sphère privée, la fenêtre traverse les âges de l’art, comme motif mais aussi comme sujet à part entière, revêtant une charge symbolique de plus en plus importante. Une fenêtre comme un passage, mais également comme une limite, elle fragmente la réalité, nous en donne un aperçu parfois trompeur. Nous devons nous méfier des apparences et garder de la distance sur ce qui nous est présenté.

Artlee s’est entretenu avec Filipp Jenikae pour un échange autour de son travail, de ses inspirations.


Interview

A : On voit que tes œuvres sont toutes ancrées dans notre époque, est ce que c’est important pour toi, de représenter la modernité ?

FJ : Je suis extrêmement influencé par la pop culture, les médias et de nombreux éléments de notre époque, la mode, les marque de sportswear m’inspirent aussi beaucoup, le marketing les pubs sont des formes d’art en elles-même ! Quand je peins je ne pense pas trop à la politique ou à une critique du capitalisme, c’est vraiment une dépiction/ représentation de la réalité à travers une esthétique personnelle.


A : Pour autant, tu fais de nombreuses références à des maîtres de la peinture comme Matisse, ou à des thèmes dits “classiques” comme les natures mortes ? 

FJ : Oui je fais beaucoup de références aux artistes que j’aime : Matisse, Picasso, Hockney… c’est aussi une forme d’entraînement pour moi, m’améliorer en reprenant leurs œuvres et en les reformulant à ma sauce, en y ajoutant ma touche personnelle ! Chaque individu à sa propre interprétation des œuvres, et les réinterpréter avec mon style m’aide à trouver quelles formes, quelles couleurs correspondent réellement à mon esthétique.


A : Un motif récurrent chez toi est l’importance accordée à l’architecture, au design, comment conçois-tu ces espaces ?


FJ : Cela dépend réellement, je pars beaucoup d’images, de photos personnelles, ou que je collecte dans des livres de design et d’architecture, sur Instagram aussi qui est une mine d’or. Je prends des éléments qui me plaisent, un bâtiment, une façade, et je la peins, je change les couleurs, je la complète avec d’autres éléments parfois tirés de mon imagination.


A : Tu as beaucoup voyagé, est-ce que cela a eu un impact sur tes inspirations ? 


FJ : L’esthétique méditerranéenne me fascine, ses couleurs, ses bâtiments. Mais j’ai aussi vécu et voyagé en Europe de l’Est et dans les Balkans, où l’architecture brutaliste dans les immeubles notamment est extrêmement présente. J’aime mélanger cette forme d’architecture avec les couleurs du Sud.

A : La musique aussi, fait partie intégrante de tes œuvres, quelle place occupe-t-elle dans ta vie, et ton processus créatif ?


FJ : J’adore la musique, j’en consomme beaucoup, notamment de l’électro et du hip hop. Quant à les intégrer dans ma peinture, j’ai toujours trouvé que les objets comme les platines, les sound-systems étaient des objets extrêmement beaux, je me suis donc mis à les introduire à mes peintures. Avant de devenir parent, j’ai passé beaucoup de temps dans les boîtes de nuit, notamment à Berlin où j’ai longtemps vécu, c’est un milieu que j’aime tout particulièrement.

Exposition Bordeaux Filipp Jenikae

A : Parmi la sélection que l’on présente, il y a beaucoup de scènes intimes, comment les construits-tu ?


FJ : J’essaie vraiment de créer des scènes qui correspondent aux intérieurs que je peins. Là encore j’assemble des éléments que je vois, dans la vie réelle, ou sur des images auxquelles je suis confronté. Je prends des éléments, comme des postures, des expressions, des vêtements, des chaussures qui m’interpellent. Je suis extrêmement attentif au langage corporel des gens en général, cela me reste en tête et m’aide ensuite à créer.


A : Tu ne respectes pas vraiment les règles de perspective tridimensionnelle, est ce que cela fait partie de ta démarche artistique ?


FJ : Je ne respecte pas vraiment la perspective « classique » parce que ça ne m’intéresse pas de peindre quelque chose de réaliste. Je n’ai pas de règle particulière, j’aime laisser une part d’intuition, de spontanéité dans mon travail. Je mélange très peu les couleurs entre elles, la plupart du temps j’applique la couleur brute directement sur la toile. Passer du temps à mélanger les couleurs m’ennuie, j’ai l’impression que cela brise mon élan. Mais leur assemblage m’intéresse beaucoup. Quand je regarde les visages, je suis fasciné par l’abondance de couleurs qu’on y trouve, selon la lumière, l’angle, les émotions. J’essaie vraiment de m’approprier tout ça et de le retranscrire avec mon propre style.


A : On a imaginé cette exposition autour des ambivalences autour de la notion de fenêtre, comme objet et aussi comme concept, qu’est-ce que ça t’évoque ? 


FJ : Oui la fenêtre et les notions qui s’y rapportent font partie de mon travail, la notion de cadre surtout m’intéresse. La façon dont mon tableau va s’intégrer et modifier un espace aussi, ce sont des questions qui m’aident à travailler et à m’améliorer, à faire évoluer mon style. Elles m’obligent à adopter de la distance avec mes peintures. 


N’hésitez pas à nous contacter !

Vous avez une question, une demande particulière ? Contactez-nous !

Telephone

0678934598

Adresse

6 place de Lerme, 33000 Bordeaux