EXPOSITION Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

25/04/22 – 01/05/22

Elementaire, une résidence performative de 96 heures dans l’univers de Issi Nanabeyin

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

Pour son premier évènement physique, Artlee a accueilli l’artiste londonien Issi Nanabeyin dans sa galerie bordelaise.


L’artiste s’est approprié ce lieu vitré et ouvert sur l’extérieur. Le temps de quelques heures, il proposait aux visiteurs d’observer son processus de création tout au long de cette résidence performative inédite. Peinture, dessin, projection : chacun se retrouvait immergé dans l’univers de Issi et pouvait découvrir son travail en direct dans cette antre de lumière propice à l’expression artistique.

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

Inauguration d’un nouveau concept, Artlee tend à développer ses événements physiques, toujours plus proche de ses artistes et de ses acheteurs.

 » L’exposition élémentaire est pour moi une occasion de mettre en lumière le travail caché d’un artiste, en résidence, à la vue du public. »

Issi Nanabeyin

Retour en images sur le closing de l’exposition « élémentaire »

Le travail d’Issi danse entre l’art et l’architecture.

S’inspirant des « identités britanniques noires » et de leurs histoires, il cherche à créer sa propre représentation de « l’hybride ».

L’artiste Londonien était de retour à Bordeaux, pour l’exposition Élémentaire, une série de dessins à travers laquelle il voulait représenter les échelles et proportions de deux de ses cultures.

L’exposition a été organisée comme la visite d’un studio d’artiste; certains dessins pendaient, d’autres étaient simplement collés aux mûrs, d’autres encore reposaient sur le sol. Et ainsi, c’est aux yeux de tous que la fragilité du travail et du processus de création sont mis en lumière


Élémentaire : ode à la création, à la performance et au travail habile d’Issi Nanabeyin. Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

 » La série de dessins élémentaire se situe entre l’échelle anthropométrique des proportions du Corbusier, le Modulor, et les principes de la sculpture sur bois subsaharienne. »

Issi Nanabeyin

Retour en vidéo sur la résidence performative « Elémentaire »

Revivez la semaine de performances de 96h de l’artiste Issi Nanabeyin.

Vidéo complète disponible sur notre chaîne Youtube

œuvres issues de la résidence

Encore disponibles sur Artlee et en galerie

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

Graphite et encre Sumi sur papier cartouche

15x21cm

2022

Dessin

80 €

Graphite et encre Sumi sur papier cartouche

21x30cm

2022

Dessin

100 €

Graphite et encre Sumi sur papier cartouche

21x30cm

2022

Dessin

100 €

Interview Issi x Jules Duplantier (artlee)

La danse entre l’art, l’architecture et les proportions.

Exposition Bordeaux Issi Nanabeyin

JD : Nous nous sommes rencontrés il y a quelques années maintenant et je t’ai continuellement observé dessiner, à la fois en France et à Londres, de différentes manières, mais le même corps, ton corps, n’est-ce pas ?

IN : Oui, c’est une découverte progressive, je ne sais pas trop où je vais avec tout ça, mais le voyage jusqu’à présent a été un vrai plaisir


JD : Que souhaites-tu exprimer avec cette exposition ?

IN : Depuis le début, l’essence de mon travail, qu’il s’agisse d’art ou d’architecture, a toujours résidé dans les pièces finales, mais aussi et surtout, dans le processus et les croquis qui restent cachés du public.

L’exposition Elementaire est donc pour moi une occasion de mettre en lumière le travail caché d’un artiste, en résidence, à la vue du public. Peut-être que cela montrera quelque chose que les gens ne voient pas normalement, ou peut-être pas.


JD : De quoi parle cette série de dessins ?

IN : Hm. Je ne suis pas encore sûr.

Pour l’instant, la série de dessins Elementaire se situe entre l’échelle anthropométrique des proportions du Corbusier, le Modulor, et les principes de la sculpture sur bois subsaharienne.

D’un côté une échelle qui représente ce qui est, et de l’autre, quelque chose qui va au-delà de l’échelle humaine, vers le surréaliste.

Au départ, il s’agissait d’une série de dessins tentant de fusionner, de connecter, d’échanger, de joindre et de modifier deux façons différentes de représenter les corps humains, comme une approche pour trouver une sorte d’échelle de proportions hybride.

JD : Elementaire signifie pour moi « fondamental », « primaire ».

Je suppose que tu as choisi ce titre pour évoquer les principes de base de la représentation ? Peut-être ensuite pour les utiliser à travers des approches différentes ?

IN : Exactement. Le titre élémentaire fait référence à deux idées. La première consiste à examiner les éléments primaires des deux modes de représentation ( architecture / sculpture sub-saharienne ).

L’objectif étant de trouver les caractéristiques de chacun d’entre eux afin de forger un autre mode de représentation à partir des deux. Dans mon esprit, j’ai commencé à imaginer la construction d’une langue utilisant deux alphabets différents. Je pense que cela s’est manifesté dans les dessins avec les corps ayant deux sens différents de l’échelle, parfois les mains ou les pieds sont à une autre échelle que le reste du corps. Dans d’autres cas, la tête n’est représentée que par un un simple trait au-dessus d’un corps qui lui est détaillé jusqu’à la cage thoracique.

JD : Tu m’as parlé d’une deuxième raison pour le nom ?

IN : Oui, la deuxième raison c’est justement que cela me permet d’explorer sans «raison » ahah. En anglais, Elementary fait également référence à l’idée de «base», je pense que le dictionnaire utilise les mots « direct et décomplexé ». Cela me donne l’espace nécessaire pour dessiner d’abord et découvrir après, et je pense que nous, les architectes, avons du mal à le faire, et puis ça me permet de laisser de côté les attentes et les préjugés.

JD : Où se trouve l’architecture dans tes dessins ?

IN : C’est une bonne question, que je me pose souvent et à laquelle je réponds chaque fois différemment. En ce qui concerne la série de dessins ELEMENTAIRE, je pense que l’architecture ne réside pas dans ce qui est, mais dans le processus de réalisation de mon travail. Si on regarde attentivement mes œuvres, on peut apercevoir les lignes de dessin, les grilles et les lignes directrices des figures, un peu comme le ferait un architecte avant de créer le plan ou la section d’un bâtiment. 


JD : L’exposition porte autant sur les dessins finaux que sur le processus de travail et les esquisses. Qu’est-ce qui t’as poussé à mettre autant en avant tes esquisses ?

IN: Dans les dessins finaux, on essaie de dire quelque chose plutôt que d’essayer de mettre les choses à l’échelle. Je ne suis pas sûr d’avoir les bons mots pour l’expliquer, mais j’ai l’impression que les dessins finaux concluent toujours une idée au lieu d’en élaborer une.

Je pense que c’est probablement parce qu’en tant qu’architecte, j’ai découvert que les premiers croquis et dessins que l’on fait sont ceux qui vous permettent d’accéder à ce que vous recherchez, et que le dessin final sert à montrer aux autres que vous l’avez trouvée.

Je pense que c’est dans le travail d’esquisse et dans les dessins de processus que le résultat initial : « trouver une échelle hybride de proportions » peut se retrouver. Finalement, ce sont les esquisses qui me permettent de désobéir à la logique du corps pour exprimer ma propre représentation de ce dernier.


JD : Comment ?

IN : En jouant, et en faisant des suppositions. En vérité, la plupart de mon travail repose sur l’expérimentation non planifiée, dans l’espoir de trouver quelque chose à prendre et à refaire avec plus de considération.

J’ai remarqué que je travaillais toujours avec l’idée d’être un artiste d’abord, et un architecte ensuite. Ou peut-être est-ce l’inverse…

Actualités sur Issi Nanabeyin

Exposition Bordeaux

Artlee accueille l’artiste londonien Issi Nanabeyin dans sa galerie bordelaise.

2022

The British architecture firm THISS with the Resilient Monument project.

2021

Internal energies exist within every object and body; ones we create and ones we seek out.

2021

N’hésitez pas à nous contacter !

Vous avez une question, une demande particulière ? Contactez-nous !

Telephone

0678934598

Adresse

6 place de Lerme, 33000 Bordeaux